Le nutri-score, un nouvel étiquetage pour mieux manger ?

 

Cher lecteur, chère lectrice, peut être en as-tu entendu parler, une petite révolution est en train de secouer l’industrie agro-alimentaire : le nutri-score. Mais qu’est-ce donc ?  C’est une nouvelle méthode d’étiquetage qui a pour but de mieux indiquer les qualités nutritionnelles pour mieux manger. Effectivement, avec la moitié de la population française qui est en surpoids et 17% en obésité, ça peut être une bonne idée. Alors voyons ce qu’est ce nutri-score et si effectivement il va aider à mieux manger.

 

Le nutri-score c’est quoi ?

 

Le nutri-score est une codification d’étiquetage, s’inspirant de ce  qu’ont fait les anglais (ah les anglais et la gastronomie…) et cherchant à traduire l’intérêt nutritionnel des aliments. C’est un score assorti d’un code couleur qui se base sur une échelle en 5 parties. De A à E, de vert à rouge. Selon cet étiquetage plus on va vers le vert (A) mieux c’est, au contraire quand c’est rouge (E), c’est mauvais. Elle doit être mise en place progressivement en 2018.

Le nutri-score est un classemnt basé sur 5 lettres de couleur.

Voici comment se présente le nutri-score.

Sur le papier, l’idée est tout à fait louable, ce qu’il faut voir c’est la pratique : comment est élaboré ce nutri-score. Je ne vais pas détailler à 100% comment c’est fait, je vais juste donner les grandes lignes. Si tu es curieux d’avoir le détail tu peux le trouver ici.

Comme je l’ai dit, c’est un système de score, il est bâti avec des points positifs et des points négatifs. En additionnant ces points on obtient le classement de l’aliment (A, B, C, D ou E). Les quantités sont évaluées au 100g, que ça soit pour les calories, la teneur en acide gras saturés etc.

 

Les points positifs

 

Les points positifs (P) sont organisés en 3 catégories, chacune apportant au maximum 5 points positifs :

  • La teneur en fruits et légumes. Plus c’est élevé plus il y a de points. Par exemple au-dessus de 80% de fruits, c’est 5 points positifs.
  • La teneur en fibres. Pareil, plus c’est élevé, plus il y a de points.
  • La teneur en protéines, plus il y en a plus il y a de points. Par exemple au-dessus de 8g de protéines, ça rapporte 5 points. A titre d’information, tout ce qui est viande ou poisson, on est autour de 20g aux 100g, pour des pois chiches ou des lentilles, pareil, on n’est pas loin de 8 g.

 

Les points négatifs

 

Les points négatifs (N) sont eux divisés en 4 catégories, chacune apportant jusqu’à 10 points. Comme pour les points positifs, plus la quantité est élevée, plus le nombre de points sera élevé :

  • La densité énergétique. 0 points en dessous de 80kcal/100g, 10 points au-dessus de 800kcal aux 100g (c’est notamment le cas des huiles, mais on y reviendra dans la deuxième partie).
  • La teneur en acide gras saturés. Là c’est facile, chaque gramme d’AGS vaut 1 point, jusqu’à 10 points au-dessus de 10g/100g. Par exemple dans du bœuf maigre à 5% il y a entre 2 et 3 g d’AGS => 2 points. Dans du boeuf classique à 15% on est plutôt autour de 7g d’AGS => 7 points.
  • Les sucres simples (en gros le sucre). 0 en dessous de 4.5g, jusqu’à 10 au-dessus de 45g/100g. Pour info dans du Nutella, il y a 57g de sucres aux 100g => directement 10 points négatifs.
  • Enfin la teneur en sodium, directement liée à la teneur en sel (2.5 fois moins de sodium que de sel). On atteint les 10 points pour 2.25g de sel soit la moitié de la recommandation journalière de l’OMS.

 

Le sel de table a pour formule chimique NaCl. C'est un des points négatifs du nutri-score.

Voici du sel NaCl, le sodium (Na) est en violet, le chlore (Cl) en vert, le rapport 2.5 vient du fait que les atomes de chlore ont une masse molaire plus importante que le sodium (35.5g/mol contre 23).

 

Le nutri-score est obtenu en soustrayant les points positifs aux points négatifs. Nutri-score = N-P. Selon le nombre de points obtenus, on obtient le classement de A à E. Par exemple en dessous de 0 ça vaut A, au-dessus de 19 ça vaut E.

 

Application pratique : le Nutella

 

J’ai conscience que ça peut paraitre un peu aride présenté comme ça, donc on va faire un exemple pour pouvoir bien se rendre compte de comment ça fonctionne.

Le nutella a la composition suivante :

Valeurs nutritionnelles moyennes Pour 100 g Par portion 15 g
Énergie 2278 kJ / 546 kcal 339 kJ / 81 kcal
Matières grasses 31,6 g 4,7 g
dont acides gras saturés 11 g 1,7 g
Glucides 57,6 g 8,6 g
dont sucres 56,8 g 8,5 g
Protéines 6 g 0,9 g
Sel 0,114 g 0,017 g

 

En appliquant le nutri-score on obtient le tableau suivant :

Valeurs nutritionnelles moyennes Pour 100 g Points N Points P
Énergie 2278 kJ / 546 kcal 6 /
Acides gras saturés 11 g 10 /
dont Sucres 56,8 g 10 /
Sel 0,114 g 0 /
Teneur en fruits 13% (les noisettes) / 0
Fibres 3.4 / 3
Protéines 6 g / 3 en théorie mais 0 car score ne valant pas 5 en % fruits (règle spéciale)
TOTAL   26 3

 

Soit un total de 23 => Classement E (et même sans la règle spéciale).

Le Nutella a un nutri-score désastreux.

Avec le pire score possible (E), le Nutella est enfin reconnu à sa juste valeur.

Là je n’ai présenté que la méthode générale, il y a des petites subtilités : si le score est élevé mais qu’il y a beaucoup de fruits ou non, si on parle de boisson etc. En tout cas ça donne un bon aperçu.

Mais est-ce que le nutri-score est une bonne façon d’évaluer les aliments ?

 

Alors le nutri-score c’est bien ?

 

Après avoir vu tout ça on est en droit de se poser la question de si cette façon de classer les aliments est bonne ou pas. Comme vous le savez peut être, je suis Normand, donc réponse de Normand : oui et non.

Dans les grandes, lignes cette méthode est tout de même intéressante et permet à des personnes n’y connaissant pas grand-chose à la nutrition d’avoir des repères. Bon il ne faut pas se leurrer, souvent on ne tombe pas des nues en voyant les nutri-score. Je pense que les gens se doutaient déjà que le nutella, les pains au chocolat ou les bonbons c’est de la calorie pas intéressante.

Les critères de choix des points positifs et négatifs sont plutôt bien choisis :

Pour moi il y a un critère positif/négatif qu’il aurait été intéressant d’ajouter : le ratio omega3/omega6 pondéré à la quantité de lipides totaux. Puisqu’on mange trop d’omégas 6 et pas assez d’omégas 3, il aurait été vraiment bien de valoriser les aliments contenant des omégas 3.

Le nutri-score est un système plus pénalisant que généreux, si bien que les aliments pas terribles auront difficilement de bonnes notes, et ça c’est très bien. Toutefois certains aliments très bons d’un point de vue nutritionnel ont un score très mauvais vu comment sont bâtis les critères. Je pense à l’huile notamment : 10 points à cause de la densité énergétique, 10 points à cause de AGS, seulement 5 points positifs parce qu’ils contiennent que du fruit. Ça donne un nutri-score de D alors que c’est très bon, mais en quantité raisonnable. Le chocolat noir n’a pas un très bon score non plus alors que c’est très bon en se limitant à un carré.

L'huile a un mauvais nutri-score alors que c'est un bon aliment !

Le nutri-score est médiocre alors que c’est un aliment très intéressant nutrionnellement.

A contrario, certains aliments médiocres arrivent quand même à passer au travers des mailles des filets. C’est notamment le cas de certains plats préparés bourrés de sel et d’additifs qui ont des scores pas trop mauvais (A, B ou C).

Et elle est là la dernière, et surement la plus grosse faiblesse du nutri-score : il ne prend pas en compte les additifs alimentaires ou les polluants (pesticides). Autant certains sont totalement inoffensifs, autant d’autres sont assez douteux…

 

Donc en résumé et selon moi, le nutri-score est un classement des aliments plutot pas trop mal, qui pourra donner des repères aux personnes qui ne savent pas lire les étiquettes, mais qui a quand même quelques faiblesses dont surtout la non prise en compte des additifs. Étonnement certains industriels (coca, pepsi, mars bref que du pas terrible alimentairement) sont très mécontents de cette méthode et souhaitent créer leur propre classement, sans doute moins violent pour leurs produits…

Le coca-cola est une boisson très sucré, dont le nutri-score est très mauvais. Pas difficile de comprendre pourquoi Coca ne veut pas du nutri-score.

Monsieur coca cola : Le nutri-score c’est nul ! Le coca a un mauvais score alors que c’est une super boisson très connue pour être géniale pour la santé.

 

Et nous voilà à la fin de cet article encore une fois assez long. Merci aux courageux d’avoir tout lu, je trouve que c’est quand même intéressant de décrypter cette petite révolution. J’espère que ça aidera les gens à mieux manger, mais ça ne remplacera jamais le fait de s’investir pour savoir ce que l’on mange, apprendre à lire les étiquettes. Je serai ravi de connaitre ton avis sur le nutri-score, n’hésite pas à le partager en commentaire. A la prochaine !

 

Et n’oublie pas, maigrir ce n’est pas forcément se priver ou manger moins, mais apprendre à manger mieux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.