Le piment fait-il maigrir ?

 

Cher lecteur, chère lectrice, en me baladant par ci par là j’ai vu que certains donnent des propriétés minceur au piment. Alors oui le piment ça donne chaud, mais est-ce pour autant que le feu qu’on a dans la bouche brûle des calories ? Parce que bon, ça serait bon de le savoir avant de manger un champ de piments avec comme effet collatéral l’enfer à portée de bouche. C’est pour ça que dans cet article j’espère t’apprendre pourquoi le piment pique et si ça fait vraiment maigrir (oui c’est lié).

 

Pourquoi le piment ça pique ?

 

Le point commun quand on mange quand on mange différents piments, c’est que ça pique. Ça peut même brûler si c’est un piment costaud. Oui mais pourquoi ça pique ? C’est une bonne question parce qu’en sachant d’où ça vient, on peut avoir des astuces pour éviter d’avoir un incendie dans la bouche si on a pris un trop gros bout de piment.

 

Le California Reaper est un des piments les plus forts du monde !

Lui rien qu’à sa tête tu sais qu’il va piquer méchant !

 

La sensation de brûlure est tout simplement due à une famille de molécules : les capsaïcinoïdes.  La molécule la plus présente et la plus active sur la sensation de brulure est la capsaïcine. Donc pour faire simple je ne vais parler que de capsaïcine mais ça s’applique aux molécules de la même famille (les capsaïcinoïdes).

 

La capsaicine est la molécule responssable du goût piquant des piments.

C’est à cause d’elle que ça pique

 

La capsaïcine du piment va se lier sur certains récepteurs de chaleur de la bouche. C’est là que ça devient un peu curieux. A la base ces récepteurs s’activent quand il fait chaud (à partir de 44°C) pour protéger des brûlures. Cette activation envoie un signal au cerveau assez particulier, plutôt douloureux qu’on assimile à la sensation de brûlure. Et bien la capsaïcine, en se liant sur ces récepteurs, va les activer comme s’il faisait chaud. C’est pour ça qu’on a la sensation de brûlure alors qu’il ne fait pas chaud. C’est d’ailleurs le même fonctionnement (mais avec d’autres récepteurs) pour le menthol des chewing gum et la sensation de froid. Ça peut même être une astuce pour calmer le feu du piment : mâcher un chewing gum au menthol pour envoyer un signal contradictoire au cerveau.

Soit dit en passant, je ne sais pas si c’est toujours d’actualité, mais il y avait un mythe comme quoi le piment faisait des trous dans l’estomac. Comme tu viens de le voir, ce sont juste des récepteurs de la température qui sont activés, pas une attaque de la peau. Donc oui tu peux manger des piments tranquillement, ça ne trouera pas ton estomac.

 

Le menthol est une molécule agissant sur les récepteur de froid, donnant cette sensation fraiche.

Pour le menthol c’est le même fonctionnement, mais avec la sensation de froid plutôt que le chaud du piment

 

La sensation de brûlure des piments est directement liée à la quantité de capsaïcine. Plus il y en a plus ça pique. Donc le piment le plus fort du monde, c’est juste qu’il a plus de capsaïcine. Il y a même carrément une échelle pour mesurer à quel point un piment pique, c’est l’échelle de Scoville. Plus un piment sera haut sur cette échelle plus il piquera. Pour les plus curieux, cette échelle est établie en faisant goûter des piments broyés et dilués à des personnes. On regarde à partir de quelle dilution ils ressentent la sensation de brûlure. Moins il y a besoin de diluer pour avoir cette sensation, moins le piment est fort. Bon comme je suis Normand et que le plus pimenté que je mangeais petit c’était de la crème fraîche. Autant vous dire que moi dès le piment d’Espelette c’est la fournaise dans ma bouche.

 

L'échelle de Scoville est l'échelle utilisée pour mesurer à quel point un piment est fort.

Quelques piments sur l’échelle de Scoville, pour vous faire une idée

 

Bon c’est bien mignon Charles, mais moi j’ai mangé un gros piment qui pique bien, ma bouche c’est l’intérieur du Soleil, aide moi avec ta chimie à avoir moins chaud !

Comme je l’ai dit un peu plus haut, mâcher un chewing gum au menthol peut aider en envoyant des signaux contradictoires au cerveau, à partir d’autres types de récepteurs. Une autre astuce tient au fait que la capsaïcine est une molécule lipophile : elle aime les lipides. J’avais parlé de l’aspect lipophile, hydrophile dans cet article. Pour résumer comme c’est une molécule lipophile elle va partir dans les lipides mais pas dans l’eau. C’est pour ça que ce n’est pas très efficace de boire de l’eau quand on a mangé un piment : l’eau ne décolle pas la molécule des récepteurs. Par contre dans le lait entier, il y a des lipides, c’est pour ça que ça permet « d’emporter » la capsaïcine et donc de la décrocher des récepteurs. Plus de sensation de brûlure. En résumé, si tu manges un piment qui brûle, fais tourner un peu de lait entier, de crème ou d’huile dans ta bouche, ça devrait aider à évacuer les molécules de capsaïcine.

 

Le lait entier contient des lipides capables de solubiliser les molécules piquantes du piment.

Un bon moyen de calmer le feu du piment (si c’est du lait entier) !

 

Une petite curiosité pour finir sur l’aspect chimie, les bombes de défense, les sprays lacrymogènes etc. peuvent être fabriqué à partir de capsaïcine concentrée. En effet la capsaïcine ne marche pas que sur les récepteurs de la bouche et si tu t’en prends dans les yeux, ça fait pareil ! Et pour te dire, le piment le plus fort du monde est à peu près au même niveau que ces sprays sur l’échelle de Scoville… A tes risques et périls !

Les spray de défense contiennet parfois de la capsaïcine des piments pour irriter les yeux.

Le piment je le préfère dans l’assiette que comme ça !

Est-ce que le piment fait maigrir ?

 

Après avoir un peu parlé de ce qui faisait que le piment pique, on rentre enfin dans le vif du sujet, est-ce que le piment fait maigrir ? Et oui c’est bien lié à ce que j’expliquais avant car ce sont les capsaïcinoïdes qui auraient des vertus amincissantes.

Pour répondre je vais me baser sur une méta-analyse qui m’a l’air assez complète. Attention il faut bien lire tout ce que je vais écrire car je vais aller plus loin que ce que les sites pour vous vendre des pseudos brûleurs de graisse, et casser un peu leur cabane. Cette étude montre trois choses sur les capsaïcinoïdes et par extension sur les piments :

WAW, mais c’est génial Charles ! Bon bah il n’y a plus qu’à manger plein de piments !

Oula pas si vite ! J’avais dit de bien tout lire. En faisant ça j’ai repris les méthodes des campagnes marketing pour vous dire qu’un produit est miraculeux et vous le vendre. On énonce des conclusions générales, pas rigoureusement fausses… Mais on n’entre pas dans le détail des valeurs et ça change tout !

Quand on creuse, on se rend compte que ces effets sont légers et qu’il faut des quantités importantes de capsaïcine. L’étude estime que l’effet est de l’ordre de 15 à 50 kcal dépensées en plus par jours pour des doses significatives. Bref ce n’est clairement pas extraordinaire, d’autant plus que sur la durée c’est dur à tenir de manger du piment tout le temps à cause du gout marqué. Donc non le piment n’est pas un aliment minceur miracle ! Ça peut tout de même être une aide à la marge

 

Non le piment n'est pas un aliment minceur miracle.

Non ce n’est pas le nouvel outil minceur miracle, par contre si vous aimez mangez-en c’est plein de bonne choses !

 

Au-delà de cet aspect perte de poids supposée de l’aliment en lui-même, c’est intéressant car ça permet d’assaisonner les plats, de donner du gout. Bref ça varie votre cuisine et ça c’est bien car ça va te permettre de manger des plats différents. Ça va te faire aimer des choses que tu manges peu. Comme ça ça va te donner des outils pour manger ce qu’il faut pour être en déficit calorique ! Le chou-fleur au piment, c’est très bon. Et puis les piments sont riches en vitamine C et peu caloriques !

 

Voilà, à défaut de t’avoir donné un aliment miracle pour perdre du poids, j’espère t’avoir appris des petites choses sur le piment ! Si tu as des recettes originales, n’hésites pas à les partager, il parait que certains mangent leur fromage avec du piment. A la prochaine !

 

Et n’oublie pas, maigrir ce n’est pas forcément se priver ou manger moins, mais apprendre à manger mieux.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.