L’alcool ou comment prendre du gras à coup sûr !

 

Cher lecteur, chère lectrice, tu es un fervent adepte de l’accord mets et vins ? Tu aimes boire des coups au bar (ou à la maison) avec les copains ? Tu as raison, c’est quand même vachement sympa. Par contre il faut savoir que si tu veux perdre du gras où même maintenir ta ligne il va falloir être vigilant et y aller mollo sur la tisane comme on dit par chez moi. En effet, comme nous allons le voir, l’alcool est très calorique et son mode d’assimilation par le corps favorise le stockage des graisses, mais on va aussi voir comment limiter la casse !

 

L’alcool, une bombe calorique

 

Quand on parle d’alcool dans une boisson alcoolisée, on parle de la molécule d’éthanol. En tant que chimiste je me dois de faire la précision, car en chimie les alcools sont une classe de molécules contenant le groupe –OH (le groupe alcool). Pour information on retrouve d’autres alcool dans notre quotidien comme le menthol dans les chewing gum ou divers alcools dans les bains de bouches (dont parfois de l’éthanol). Toutefois pour être plus clair, dans la suite de l’article, quand je dirai alcool, il faudra comprendre ethanol.

La molécule d'éthanol est l'alcool contenu dans les boissons alcoolisées

L’alcool, ou éthanol, ressemble à ce petit chien (avec beaucoup d’imagination)

Bref revenons à nos moutons : l’ethanol. Celui-ci est métabolisé par le corps et apporte 7kcal/g. Ça le rend plus calorique que deux des 3 macro-nutriments : les protéines et les glucides. La quantité d’ethanol est différente selon la boisson. C’est le fameux pourcentage d’alcool. Une bière à 5% contiendra 50g d’alcool au litre, alors que du whisky à 40% en contiendra 400g au litre.

Quand on va au bar, on parle de dose car un verre de boisson alcoolisée contiendra à peu près la même quantité d’alcool, c’est le volume du verre qui change. C’est pour mieux compter les fameux 2 verres pour pouvoir prendre le volant. Dans ce cas on a, 10g d’alcool 1 verre de bière (un demi 25cL) = 1 verre de vin (10cL) = 1 verre de whisky (2,5cL).

Sur cette base on peut dire qu’un verre de bar contient au moins 70 kcals. Pourquoi je dis au moins ? C’est parce qu’il n y a pas que de l’alcool, il y a aussi des glucides ou du sucre qui viennent de l’orge pour la bière ou du raisin pour le vin et qui rajoutent des calories. En réalité on arrive plutôt au total suivant :

Bière blonde 5% : environ 230 kcals la pinte, 115 kcals le demi.

Vin rouge : environ 125 kcals le verre de 15 cL.

Les spiritueux (whisky, vodka etc) : environ 60 kcals le shooter (2,5 cL), 120 kcals le verre servi par papa, 200 kcals le verre servi par papy.

Mais il y a de quoi saler l’addition : les cocktails/mélanges. En général, ça concerne plutôt les spiritueux, le fameux whisky coca, vodka orange ou encore le mojito. On mélange de l’alcool déjà très calorique à une boisson très sucrée, bourrée de calories qui va faire exploser votre glycémie. Un whisky coca c’est près de 230 kcals, une pina colada près de 175 kcals.

La pina colada est un cocktail à base d'alcool (rhum) de lait de coco et de jus d'ananas. Cest aussi très calorique.

C’est mignon comme ça, mais c’est une vraie bombe calorique.

Comme vous le voyez, on est déjà pas mal niveau calories, sachant que 120 kcal c’est à peu près 300g de carottes… avec clairement pas la même capacité à vous rassasier car il s’agit de calories liquides, un volume alimentaire nul donc.

Si seulement il n’y avait que ça… le pire avec l’alcool, c’est la façon dont il est traité par le corps qui fait prendre du gras à coup sûr…

L’alcool, un mécanisme d’assimilation qui fait grossir

 

L’alcool est, biologiquement, toxique pour le corps. Les effets que l’on ressent sont dus à cette intoxication. Donc quand on consomme de l’alcool c’est un peu le branle-bas de combat dans le corps, et le foie est entièrement mobilisé pour traiter l’éthanol.

Sauf que voilà, le foie est tellement occupé à traiter l’alcool qu’il ne fait que ça. Toute l’énergie apportée au corps est uniquement tirée de cela. Tous les autres macro-nutriments (glucides, lipides et protéines) qui pourraient apporter cette énergie sont stockés sous forme de gras. Traduction : quand vous buvez de l’alcool, tout ce que vous mangez est automatiquement stocké sous forme de gras. Ajoutez à cela que soit l’alcool est consommé pendant les repas, soit il donne faim…

La bière ayant un index glycémique élevé et contenant pas mal de glucides et d'alcool, elle favorise la prise de graisse, c'est le fameux ventre à bière.

Les fameux Abdos Kro

Et c’est là que l’on a le double effet dévastateur pour le tour de ventre : beaucoup de calories + toutes les calories non issues de l’alcool qui sont directement stockées sous forme de graisse. C’est le fameux ventre à bière. Au-delà de 2 verres par semaine pour les femmes et 3 pour les hommes, il y a une augmentation nette de l’IMC et du tour de ventre.

 

Comment atténuer l’impact de l’alcool ?

 

La solution pour éviter ses effets sur la ligne c’est de ne pas boire d’alcool… Sauf que voilà un bon verre de vin c’est quand même sympa, et puis voir les copains au bar avec du panaché c’est pas pareil.

L’alcool a quand même une certaine dimension sociale et perdre sa graisse c’est bien, mais pas au prix de sa vie sociale. Il y a quand même quelques astuces pour limiter les dégâts :

  • Quand on sait que le soir on va consommer de l’alcool, moins manger dans la journée pour limiter les calories. Pendant que l’on boit de l’alcool, il vaut mieux éviter la grosse planche de charcuterie et même chercher à manger léger, voire pas du tout. Comme ce qu’on mange autour de la consommation finit en gras, autant limiter au maximum. Donc exit le saucisson et bonjour les concombres/carottes, ça passe bien pour un apéro.
  • Eviter les cocktails. Ils contiennent beaucoup de sucre, ce sont des vraies bombes caloriques. Si vous voulez vraiment en prendre un, tournez-vous vers le Bloody Mary (125 kcals) ou la Margarita (140 kcals) qui sont les moins caloriques.
  • Si vous buvez de la bière, évitez les bières fortes et privilégiez les bières brunes, riches en antioxydants. La Guinness est toute indiquée avec ses 200 kcals la pinte. En ayant pas mal réduit dans la journée, il y a moyen de bien arroser un match de rugby avec les copains. A condition de rester toujours éloigné de la fameuse planche de charcuterie.
  • Si vous voulez vraiment vous casser la tête (c’est votre choix…), orientez-vous vers les spiritueux seuls, les shooters de vodka sont vos amis… ou pas. Quoi qu’il en soit ils ont le rapport calories/alcool le plus faible.

Je rappelle tout de même que l’alcool est dangereux pour votre santé (cancer, cirrhose) et celle des autres (accidents, comportements à risque). Il y a d’ailleurs une étude qui a montré que l’alcool était la drogue avec l’impact négatif le plus marqué, plus même que la cocaïne ou l’héroïne. Sa consommation doit être raisonnée et raisonnable.

Enfin dernière astuce celle-là pour la gueule de bois : boire un verre d’eau à chaque verre d’alcool. En effet la dégradation de l’alcool utilise de l’eau c’est pour cela que l’on est déshydraté, ce qui occasionne la fameuse gueule de bois.

L'eau permet de compenser la déshydratation induite par la consommation d'alcool.

La solution anti gueule de bois !

Voilà, j’espère avoir pu t’apprendre des choses sur l’impact de l’alcool sur ton tour de taille. Si tu as des astuces pour réduire les dégâts de l’alcool sur le tour de taille, n’hésite pas à les partager ! A la prochaine.

 

Et n’oublie pas, maigrir ce n’est pas forcément se priver ou manger moins, mais apprendre à manger mieux.

2 reflexions sur “L’alcool ou comment prendre du gras à coup sûr !

  1. Sophie

    Bonjour,
    j’admire vos explications et le temps que vous avez dû prendre pour expliquer toutes ces théories. Je découvre votre site.
    Juste une remarque concernant le fait de peu manger avec de l’alcool, côté calories c’est certainement mieux, côté réaction physique… à mon avis non. Je pense que quand on boit l’estomac creux, l’alcool est bien pire, du moins la « saoulitude » qu’il provoque.
    Bien sûr, vous vous adressez certainement aux personnes qui n’ont pas un penchant trop violent 🙂 Mais même deux verres de vin, sans avoir mangé (et il semblerait que le gras style fromage éviterait cela), ça fait méchamment tourner la tête 🙂
    Votre conseil est certainement bon concernant les calories, donc. Mais à prendre avec des pincettes, peut-être, pour les personnes qui redoutent (ou qui recherche, d’ailleurs, pour les certains) l’effet euphorisant que l’alcool provoque.
    Bravo pour votre site, en tout cas!
    Je suis une femme, la ménopose et de gros soucis ont fait que j’ai pris du poids (12 kg en 5 ans). J’essaie de les perdre de façon saine et je dois dire que votre site est bien plus sain et juste que pas mal d’arnaques ou autres systèmes hors de prix (+ pillules miracles, + régimes affolants) qu’on peut trouver sur Internet. Je suis en parallèlle avec une amie qui essaie tout, qui perd 8 kgs rapidement pour en reprendre 12 par la suite, ça me permet de ne pas croire aux régimes miracles ou autres coupe-faims, crème amincissantes, poudres de perlimpinpins.

    Bravo, merci, et bonne continuation!

  2. Pingback: Comment survivre aux fêtes ? - Mieux manger pour bien maigrir

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.